35

35.
7×5.

Je commence le 6e cycle de ma vie.
Je suis bien contente car les 14 dernières années, si elles ont été très riches, ont eu aussi leur lot de difficultés, soyons francs.
Et je vois bien, je ressens, le renouveau, de manière si nette depuis plusieurs mois (en fait je suis déjà dans ma 35e année… je sais pas trop comment on compte, mais bon on s’en fout, le truc c’est que c’est l’occasion d’une petite réflexion).

C’est marrant car il y a 7 ans, c’est le moment où j’ai acheté un appartement. Puis je me suis mise en couple. Puis on a voulu avoir un bébé. Puis j’ai passé l’agrégation car il fallait attendre un peu, et je l’ai eu ce concours et ça m’a trop fait du bien car j’ai été super fière de moi, car j’avais bossé avec concentration et sans panique, droite dans mon objectif. Puis je suis tombée enceinte et rien ne s’est vraiment passé comme je l’avais imaginé. Et notre enfant est né et rebelote sur les fantasmes qui en prennent un gros coup dans la tronche. Mais quand même, on s’est accrochés, tous les deux, tous les trois. On a changé de vie et déménagé au vert. On a acheté une maison à la place du mini deux pièces donnant sur le périphérique. Avec un jardin, la forêt et un bureau. On s’est sentis mieux, vraiment mieux. On a commencé à avoir plus d’espace dans nos têtes aussi. Mon fils a grandi, bien, tranquille. Et puis j’ai commencé à récupérer un peu physiquement de tout ça, à la faveur d’un arrêt maladie salutaire (j’avais quand même grillé un stop à 110, fallait la faire cette pause, pendant 2 ans, presque 3 je ne me suis pas réveillée un seul matin en n’ayant pas directement envie besoin  de me recoucher direct tellement je me sentais épuisée– on en a parlé mille fois et pas encore assez de fois de la maternité et de ce qu’elle implique aussi de si difficile physiquement), et d’un congé parental de 6 mois. Et puis j’ai fini par assumer le fait que je n’avais plus envie d’enseigner au sein de l’éducation nationale. Et on a commencé à faire du théâtre ensemble.

Pendant ces 7 années, donc, j’ai vraiment l’impression d’avoir construit ma sécurité. Mes bases.
J’avais investi dans un travail qui est le symbole même de la stabilité.
J’ai, parfois à bout de bras, parfois à bout de forces, porté – avec lui- un couple dont on sait maintenant qu’il est solide (j’ai envie d’écrire indestructible. Je sais que rien n’est indestructible. Mais il y a quelque chose qu’il l’est, quand même). Et dont on a construit la solidité et la douceur, petit à petit.
On a fondé une famille, on vit avec un être qui nous étonne, nous fait rire, nous apprend à trouver en nous une source d’amour insoupçonnée, nous apprend à être plus cohérents avec nous-même.
On a trouvé un endroit qui est comme un havre de paix, un port où rentrer, même si on sait qu’on ne vivra pas toujours là.

Et maintenant, je vais vers plus de liberté. Puisque c’est ce fameux couple entre les pôles duquel on balance toujours. Liberté/sécurité.
J’ai pris beaucoup de temps pour faire de la place dans mon passé, dans mon environnement matériel, dans mon entourage, dans mes occupations, dans mes peurs. Il y a encore du boulot, chaque jour au boulot pour faire de la place dans ma tête, mais j’ai quand même libéré un peu plus d’espace pour m’autoriser autre chose.
Faire ce que j’ai envie. Me ressembler plus. Dire ce que je pense. Suivre mes idées. Avoir confiance. Dans tout.

 

 

Pour ces années qui viennent, j’espère de l’amour encore,
encore plus de fluidité et de sincérité avec ceux que j’aime,
une vie plus simple, plus proche de la nature, l’océan,
aligner mes pensées, mes dires, mes actes :
choisir ce que je pense et trier à la source,
dire ce que je pense et ne pas dire ce que je pense pas (ce qui n’est pas tout à fait la même chose),
engager ce que je pense en actions et ne pas faire des actions auxquelles je ne crois pas.

Et ça tombe bien, ce nouveau cycle il a commencé à l’océan, avec mes amours, le soleil, superbe cadeau pour mes 35 ans.

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s